MaréMotrice est un client TESUP maintenant!


Le Knut navigue actuellement, comme presque tous les voiliers d’expédition, avec un moteur auxiliaire fonctionnant au diesel. Et comme tous les voiliers d’expédition, on se demande parfois si c’est le moteur ou la voilure qui est auxiliaire. Travailler sur des thèmes comme le réchauffement climatique en brûlant plus d’une tonne de diesel par année? C’est ce que nous faisons. Si il n’est pas rare de voir des bateaux dotés de mâts dans l’Arctique, rares sont les voiles à se déployer quotidiennement sous ces hautes latitudes. Le Knut, bateau de l’association MaréMotrice, est un véritable voilier, conçu pour la course au large. Il n’aime pas trop son moteur diesel vieillissant, puant, bruyant, huileux. Mais quand il suffit de tourner une clé, on devient parfois paresseux… Le projet de MaréMotrice est de doter le Knut d’un moteur électrique d’ici janvier 2019. Il ne s’agit pas d’une installation hybride (nécessitant une génératrice pour charger les batteries), mais d’un concept d’installation et de navigation dans lequel le bateau fabrique sa propre énergie. Zéro émission. On appelle cela la transition énergétique… Mais la transition énergétique n’est pas seulement un défi technologique. C’est avant tout une décroissance des besoins. Et la fin d’un délire commencé avec la révolution industrielle. Il nous faudra naviguer un peu comme en 1800, et prévoir nos itinéraires en conséquence. Actuellement le Knut a le potentiel de naviguer au moteur sur plus de 500 milles sans passer à la pompe à essence. Avec son nouveau moteur électrique, il verra son autonomie au moteur se réduire à 50 milles, mais chargera ses batteries en cours de voyage, grâce au soleil, au vent et surtout à l’énergie produite par le déplacement du bateau sous voiles. Le Knut va servir de banc d’essai pour la navigation polaire sans combustible fossile. Une première. Une philosophie aussi, pas née d’hier : les trois fondateurs de MaréMotrice ont bourlingué à travers de nombreux océans des années durant, sur un petit voilier ayant pour tout moteur auxiliaire une paire d’avirons. Le programme de navigation comprend une période d’essai dans l’Atlantique au courant du printemps 2019, une saison d’été au Groenland, puis le passage du Nord-Ouest en été 2020. Ce projet va être réalisé en collaboration avec Marc Wüst, constructeur de bateaux solaires. 


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout