solar panels in front of a building

La Chine brille dans le solaire, mais le charbon suscite des inquiétudes

Le parcours énergétique de la Chine reflète un double récit : d’un côté, elle brille en tant que leader mondial des énergies renouvelables, en particulier dans les énergies solaire et éolienne. Cependant, des inquiétudes émergent à mesure que le pays développe rapidement ses centrales électriques au charbon. Il est crucial d’équilibrer ces tendances contrastées dans le contexte des efforts mondiaux en faveur du climat.

Le bon côté des choses : la domination du soleil et de l’éolien

La Chine se démarque comme un pionnier en matière d’adoption des énergies renouvelables. Elle est en passe de tripler sa capacité éolienne et solaire d'ici 2030, dépassant ainsi les attentes mondiales. Le pays installe plus de panneaux solaires et d’éoliennes que le reste du monde réuni, ce qui entraîne une croissance significative des énergies propres. Cependant, malgré ces progrès louables, une préoccupation apparaît : l’expansion persistante du charbon.

Le côté pas si brillant : l’expansion continue du charbon

Si la Chine est leader en matière d’énergies renouvelables, elle accélère également la construction de centrales électriques au charbon à un rythme sans précédent. Cette poussée du développement du charbon contribue à un tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l’énergie, dépassant des continents entiers. Cela sonne l’alarme à l’échelle mondiale, en particulier aux États-Unis, qui appellent à des mesures plus agressives de réduction des émissions de carbone.

la part des productions d'électricité en Chine

L’énigme de la diplomatie climatique

L’urgence d’aborder la double approche énergétique de la Chine est évidente dans les prochaines négociations sur le climat. Les plus hauts diplomates, John Kerry et Xie Zhenhua, devraient se rencontrer en Californie du Sud, soulignant le caractère crucial des pourparlers. Alors que les dirigeants mondiaux se réunissent lors de sommets comme l’APEC et la COP28, les résultats de ces discussions façonneront de manière significative l’avenir de l’action climatique.

L'impact mondial des décisions chinoises

Le partenariat entre les États-Unis et la Chine est essentiel pour atténuer les catastrophes climatiques. Les émissions annuelles substantielles de la Chine rendent ses actions cruciales pour éviter des augmentations catastrophiques de la température. Les décisions de ces deux nations détermineront la trajectoire de l’action climatique mondiale et auront un impact sur l’avenir de notre planète.

Facteurs clés de la transition énergétique de la Chine

Le cheminement de la Chine vers l'énergie durable implique de surmonter de nombreuses complexités, notamment les problèmes de sécurité énergétique nationale, l'amélioration de l'efficacité du réseau, les défis géographiques liés à la réduction de la dépendance au charbon et l'obtention du soutien du public en faveur des énergies renouvelables. Il reste crucial de renforcer le soutien public aux énergies renouvelables grâce à des améliorations tangibles de la qualité de l’air.


Alors que le monde se tourne vers la collaboration entre les États-Unis et la Chine pour relever les défis climatiques, les résultats de ces négociations cruciales influenceront considérablement la manière dont nous aborderons les problèmes climatiques mondiaux. Chez TESUP, nous nous engageons pleinement à soutenir ces efforts, en jouant notre rôle dans la création d'un avenir plus vert et plus durable pour tous.